Accords vins & pâtes

Le plaisir de bien manger est souvent complété par le plaisir de bien boire ! Tout bon épicurien sait qu’un verre de vin sublime chaque plat. C’est pourquoi aujourd’hui le coup de projecteur sera porté sur un plat aussi ordinaire que savoureux ; Déclinables à l’infini, elles sont aussi bien appréciées simplement qu’associées à des mets d’exception, parlons aujourd’hui des pâtes !

Plat typiquement italien, c’est aujourd’hui un repas qui a su conquérir le cœur des Français. La question se pose alors souvent de savoir quel vin associer à quel type de plat. L’accord se situe avant tout sur la garniture et la sauce ; On vous dit tout aujourd’hui !

Le secret ? Si la couleur de votre verre est semblable à la couleur de votre assiette, vous êtes sur la bonne voie !

Pâtes à la crème et au fromage

Pour ne citer que les pâtes carbonara, les pâtes à la crème sont souvent accompagnées de fromage et d’une viande comme la Pancetta : un plat riche et imposant qu’il faut savoir bien accompagner. Pour l’occasion, nous vous conseillons de coupler votre assiette avec un blanc sec qui apportera de la fraicheur et une pointe d’acidité à votre repas, de quoi vitaliser l’ensemble.

Le vin rouge n’est pas à écarter : avec un vin qui saura laisser de la place au plat principal, partir sur un rouge pas trop structuré ajoutera du gourmand à l’ensemble, on part alors sur un Beaujolais léger.

                Les pâtes au fromage, garnies ou parsemées, préfèrent quant à elles du blanc sec. La fraicheur ne saura que mieux sublimer votre plat, alors pensez à un vin blanc savoyard ou encore un vin d’Alsace, très frais.

Pâtes à la tomate

La tomate est un fruit acide, c’est pourquoi il est parfois périlleux de l’associer à un vin qui saura faire la balance. La meilleure association possible est de privilégier un vin rouge fruité et charnu, dans sa jeunesse, qui se distinguera par son goût tannique prononcé. Prévoyez un Côte du Rhône gourmand ou encore un Languedoc Roussillon avec une cuvée entrée de gamme.

Si vous prévoyez des pâtes aux tomates et à la viande (comme le célèbre plat de Bolognaise, pasta al ragù), le champ des possibles est élargi : la matière grasse de la viande vous permet de vous tourner vers un rouge sec comme un corse, un Provence ou un côte de Roussillon. 

Pâtes aux fruits de mer

Distinguons le poisson et les fruits de mer.

                Chaque poisson a son vin ; La distinction est tout d’abord sur la provenance du poisson : habituellement, on associera les poissons d’eau douce à un vin léger et sec comme du blanc Meursault ou vin de Graves, tandis que du caractère sera parfait avec des poissons d’eau salée, à qui il convient d’ajouter de la puissance avec un Bourgogne, un Puligny-Montrachet ou un Chablis.

Bien que l’on ait pour coutume d’associer le vin blanc à la mer, le rouge sait aussi ravir les papilles lorsqu’il est bien couplé. Nous l’associerons à des poissons à chair rouge tels que le thon ou l’espadon. Un vin rouge frais et jeune conviendra parfaitement, alors on choisit un pinot noir d’alsace ou de bourgogne.

Attention néanmoins à ne pas marier un rouge avec un poisson cuit vapeur, qui risquerait d’écraser la délicatesse du poisson avec la force d’un vin rouge.

Pour les pâtes aux fruits de mer accompagnées de crème, nous rafraichissons le plat avec un vin rouge, ici léger et frais avec un sauvignon du val de Loire comme Quincy. Mais un Riesling d’Alsace bien frais apportera de la vitalité à votre assiette avec ses saveurs fleuries et gourmandes. Sans sortir des sentiers battus, un Chablis ou un Pouilly Fumé sauront se tenir.

Priorisez un vin frais, et évitez les vins sucrés qui risqueraient d’étouffer le côté salin et iodé de votre plat.

Pâtes aux champignons

Pour associer parfaitement vos pâtes aux champignons avec un vin qui sublimera votre plat, la règle à respecter est de réserver aux champignons crus du vin blanc, tandis que les champignons cuits préfèreront du vin rouge.

Attention, exception à la règle pour la truffe : un vin rouge mature répondra à la puissance de ce champignon en proposant les mêmes tonalités de goût, à savoir des arômes de sous-bois et d’épices. On pense alors à un Merlot (Saint Emilion Grand cru), un syrah, un Crozes-Hermitage ou encore un pinot noir très mature comme un Côtes de Nuit.

Seuls les grands vins blancs sauront sublimer votre truffe, on pense notamment à un Châteauneuf du Pape ou à un Meursault premier cru de Bourgogne.